Wraps de Confit de canard

du Périgord au citron vert

Un bel exemple de tradition et de modernité avec ces Wraps de Confit de Canard  du Périgord au citron vert. 
Une recette facile et rapide à faire, idéale pour un apéritif entre amis. 

difficulté  
Préparation   15 min
Pers   4

Liste des ingrédients

  • Une conserve de Confit de canard du Périgord 2 cuisses
  • Une sucrine
  • Une carotte
  • 2 citrons verts
  • 1 bol de fromage à tartiner ail et fines herbes
  • Un oignon nouveau
  • Une galette de wraps

wraps
  1. Ouvrir puis plonger au bain-marie la conserve de Confit de canard du Périgord pour faire fondre la graisse.

  2. Retirer les deux cuisses confites et les effilocher dans un saladier. Verser la graisse fondue dans un bol, elle pourra servir à la cuisson d’autres aliments.

  3. Emincer l’oignon.

    Mélanger le fromage avec les cuisses confites effilochées et ajouter les oignons émincés dans le saladier.

  4. Râper les zestes de citron vert sur la préparation et bien mélanger le tout.

  5. Etaler la galette de wraps, disposer la préparation en formant un rouleau sur toute la largeur au centre de la galette, râper la carotte en tagliatelles sur le rouleau de préparation, rajouter les feuilles de sucrine par-dessus puis rouler la galette de wraps en y disposant des pics en bois à intervalles réguliers pour maintenir le rouleau et pour servir de repères pour la découpe et le service. 
     

  6. Découper les wraps entre deux pics en bois tout au long du rouleau, les bouchées apéritives sont prêtes à déguster ! Un passage au réfrigérateur peut les rendre plus fraîches suivant ses goûts.
     

A propos du créateur de la recette

Chef
Philippe
Mesuron

Philippe Mesuron, il ne lâche rien. On le surnomme "La Machine". C'est avant tout un très gros bosseur et un amoureux des beaux produits du Périgord et des relations humaines. On dit de lui qu'il ne décroche jamais, même épuisé, il est toujours prêt à rendre service et à se lancer dans une discussion avec de nouvelles personnes ou un nouveau projet.

En savoir plus
  • Philippe Mesuron
  • FacebookTwitterGoogle+