Foies Gras du Périgord

Vous êtes ici

Noix du Périgord : dégustez-les avec du Foie gras du Périgord !

Categorie article mag: 
Un terroir, des productions

Noix du Périgord : dégustez-les avec du Foie gras du Périgord !

Image: 

Un mariage qui fonctionne bien, c’est celui du Foie Gras du Périgord et de la Noix du Périgord. Deux délices qui bénéficient de signes de qualité. La production des Noix du Périgord est une part importante de l’économie locale, tout comme le Foie Gras du Périgord. Et en plus, les deux peuvent se déguster ensemble !

Foie Gras du Périgord et Noix du Périgord, un même combat : la qualité

Si le Foie gras du Périgord dispose d’une IGP (Indication Géographique Protégée), la filière de la Noix du Périgord est reconnue par deux signes de qualité : l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) (2002) et l’Appellation d’Origine Protégée (2004). Que ce soit pour le Foie gras du Périgord ou la Noix du Périgord : ces signes reconnaissent un savoir-faire et une origine. Des garanties que l’on retrouve dans leur cahier des charges rigoureux.

Pour les gourmands, sachez que les Noix du Périgord sont produites, travaillées et conditionnées dans la zone de l’appellation qui regroupe 616 communes (principalement en Dordogne, mais également dans le Lot, en Corrèze et en Charentes).

Trois produits se distinguent : la noix coque fraîche, la noix coque sèche et le cerneau de noix. Carmen Vilhena de Castro, animatrice au syndicat professionnel de la Noix du Périgord, nous présente les variétés, dont le nom donne déjà envie de les croquer.

« La Franquette (80 % de la production), la Marbot, la Grandjean et la Corne sont les variétés traditionnelles qui portent l’appellation. La Franquette est celle qui s’est le mieux adaptée sur toute la zone. Elle a une coque allongée, le cerneau est blond et elle est délicate en bouche. »

Noix du Périgord, c’est la saison, profitez-en !

Vous aimez les noix ? C’est parfait car les noix à coques sèches et les cerneaux de Noix du Périgord sont arrivées !

« La noix sèche est ramassée dans les premiers jours d’octobre. On attend que son brou se fissure et qu’elle chute naturellement au sol. Ensuite, elle est séchée mécaniquement dans des séchoirs. (Certains producteurs préfèrent le faire naturellement). Son taux d’humidité est alors ramené à 12 % alors que la noix fraîche est à 30 % d’humidité. »

Séchées, les Noix du Périgord vont pouvoir se conserver. Près de 40 000 tonnes de noix sont récoltées chaque année en France, dont la moitié sur le bassin de production de la Noix du Périgord.

La Noix du Périgord : le secret d’une alimentation saine !

La Noix du Périgord est un plaisir de gourmand, c’est aussi un produit intéressant pour une alimentation saine et équilibrée « Ce n’est pas de la publicité », précise Carmen Vilhena de Castro.

« La composition nutritionnelle de la noix en fait sa qualité. Elle est riche en Oméga 3 et Oméga 6. De plus, elle contient des oligo-éléments, des vitamines, des sources de minéraux. Ce sont des bonnes graisses qui participent au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire, à lutter contre le mauvais cholestérol… La noix est une véritable pépite d’énergie. »

Et pourquoi ne pas déguster la Noix du Périgord autrement qu’en salade ou gâteaux aux noix ? Il existe de multiples façons de cuisiner les Noix du Périgord ! Essayez donc de l’associer avec le Foie Gras du Périgord pané au miel. Vous allez adorer !

Et pour ceux qui veulent en savoir plus, suivez donc la route du Foie Gras du Périgord et la route de la Noix du Périgord. Deux itinéraires touristiques qui permettent de découvrir les bassins de production, à la rencontre des producteurs et éleveurs. Alors, en route !