Foies Gras du Périgord

Vous êtes ici

Foie gras du Périgord : les plumes d'oie sont aussi de qualité

Categorie article mag: 
Un terroir, des productions

Foie gras du Périgord : les plumes d'oie sont aussi de qualité

Image: 

Tout est bon dans l’Oie du Périgord, même ses plumes ! Avec leur haut pouvoir thermique, elles sont prisées par les entreprises de literie, d’ameublement et d’habillement. L’entreprise Transplumes est un des fleurons du secteur dans le Sud-Ouest. Depuis des années, elle s’est spécialisée dans l’économie circulaire et la valorisation des plumes d’oie.

En Périgord, les plumes de père en fils

Transplumes est une entreprise née en 1977 à Ribérac. Déjà, le père et le grand-père de Pierre Capellot travaillaient dans le secteur de la plume. Cette année-là, Pierre Capellot et son frère se spécialisent dans les plumes d’oie et de canard. Transplumes collecte les plumes et duvets chez les petits producteurs et abattoirs de l’ouest du Périgord et en bordure des Charentes. En 1984, une nouvelle entité s’ouvre à Objat en Corrèze (les Ateliers de Lastour), spécialisée dans le traitement des plumes (lavage, essorage, étuvage). En 2012, Christophe Capellot, le fils de Pierre Capellot regroupe l’entreprise sous la holding GCC (Groupe Christophe Capellot). La nouvelle génération des Capellot prend les rênes de l’entreprise familiale.

Depuis 1992, c’est la seule entreprise française spécialisée dans le duvet d’oie. Elle a même déposé la marque Gamme Plutex Duvets du Périgord en 1998.

La qualité, la qualité et la qualité

Aujourd’hui, Transplumes et les Ateliers de Lastour traitent 50 tonnes de plumes par mois, pour en valoriser 10 tonnes d’excellente qualité. Certains clients, comme Duvetica, spécialisés dans les vêtements, se fournissent même exclusivement dans l’entreprise.

Pour se placer au sommet de la filière, l’entreprise a tablé sur des plumes et duvets de premier choix. Toutes les matières premières proviennent d’oies élevées à la ferme et en plein air.

« Les animaux élevés en liberté sont comparables aux animaux sauvages qui effectuent des migrations. À l’arrivée de l’automne, ils font de la graisse, développent de nouvelles plumes et du duvet. Et ce sont les meilleures qualités ».

Pierre Capellot de Transplumes

L’économie circulaire et responsable

Les plumes et duvets d’oie sont récoltés en fonction de leurs qualités : plumes, plumettes, plumettes duveteuses, duvets. Les plumes raides des queues et des ailes sont généralement mises de côté. Mais Christophe et Pierre Capellot cherchent des solutions pour les utiliser.

« La plume, c’est de la kératine, c’est un engrais naturel. On va essayer de les broyer pour en faire quelque chose qui soit facilement compostable. On va voir aussi avec SMD3 (syndicat départemental des déchets de la Dordogne) pour les incorporer à du compost ou faire un engrais 100 % naturel à base de plumes broyées. »

Pierre Capellot de Transplumes

Ce projet devrait aboutir en 2017. L’économie circulaire part du principe que rien ne se perd, tout se transforme. L’entreprise Transplumes est un bel exemple de ce principe, appliqué à la filière Foie gras du Périgord. 


Télécharger le livret recettes